Jag godkänner
Statens Institutionsstyrelse - till startsidan Det gäller livet.

LVU : enquête et traitement en centre éducatif spécialisé

Chaque année, les services sociaux prennent en charge quelque 30 000 enfants et jeunes pour un traitement en dehors de leur famille. Environ 1 300 d'entre eux sont accueillis dans l'un des centres éducatifs spécialisés de SiS.

Ces jeunes, âgés de 12 à 20 ans, ont souvent fait l'objet d'actions en milieu ouvert dans leur milieu de vie habituel ou d'un placement en famille d'accueil ou en centre thérapeutique privé. C'est seulement lorsque ces mesures sont insuffisantes qu'ils arrivent dans les institutions de SiS.

Des jeunes en grande difficulté

Le placement institutionnel concerne donc une catégorie de jeunes en très grande difficulté qui présentent d'importants besoins. Il est souvent motivé par la toxicomanie, la délinquance et des comportements agressifs. Le traitement doit donner aux jeunes de meilleures chances de connaître une vie sans délinquance et sans addiction.

La majeure partie sont admis en placement d'urgence afin de rompre avec un comportement destructif. Leur traitement se poursuit ensuite dans un centre SiS ou sous une autre forme, par exemple un établissement thérapeutique privé (foyer d'hébergement ou de de traitement, HVB). Parfois les services sociaux demandent une enquête avant de décider de la suite de la prise en charge et du traitement. Au cours de cette enquête, d'une durée de deux mois, le personnel traitant, des psychologues et des éducateurs font un bilan des besoins de l'intéressé et formulent une recommandation pour la suite du traitement.

Durée moyenne du séjour : cinq mois

La durée moyenne du séjour chez SiS est d'environ cinq mois. Un peu plus de la moitié des résidents sortent dans les trois mois.

Un plan de traitement est établi pour chaque garçon ou fille sur la base de ses besoins et de ses potentialités. Cette planification a lieu en concertation avec le jeune, sa famille et les services sociaux. Les jeunes sont en droit d'y prendre part et de dire ce qu'ils pensent et souhaitent.

Les méthodes employées sont fondées sur des données scientifiques. Le mode de traitement le plus courant repose sur la thérapie cognitivo-comportementale (TCC). Des exemples de méthodes de traitement sont la maîtrise de l'agressivité (Aggression Replacement Training, ART), la prévention de la récidive, l'entretien de motivation et la psychothérapie individuelle.

Dans les entretiens effectués avec les résidents au moment de leur sortie, la majeure partie déclarent qu'ils ont été aidés à résoudre les problèmes qui motivaient leur séjour.

Les activités scolaires de SiS

La majorité des jeunes admis dans nos centres ont connu des difficultés scolaires, avec pour conséquences une mauvaise image de soi, un manque de confiance dans leurs capacités d'apprentissage et un décrochage scolaire.

Ils ont le même droit à l'enseignement que les autres jeunes de leur âge. Les activités scolaires de SiS sont régies par les mêmes lois et règlements que l'école de base, le lycée et l'école spéciale ordinaires, mais elles ont aussi des lignes directrices spécifiques.

Les activités suivent les programmes d'enseignement pour ce qui est des connaissances à acquérir et leur taux d'encadrement leur donne de bonnes possibilités de répondre aux besoins individuels des élèves.

Tous les centres éducatifs ont des activités scolaires. Étant donné la diversités des tâches et de la durée de traitement dans les centres, ces activités se présentent sous des formes variables, mais les écoles de SiS ont des horaires-cadres qui garantissent aux élèves 23 heures d'enseignement par semaine.

Les élèves sont notés dans toute la mesure du possible et ceux qui n'atteignent pas les objectifs reçoivent une appréciation écrite.